Fuveau : malices au pays des merveilles

Fuvèun Pitchoun : les premiers pas pitchounets dans le village...

A l'horizon, l'île de la Sainte Victoire, fend les flots du ciel azur.
Suivant l'heure de votre visite guidée, la montagne de Cézanne se muera en paquebot de pierre, tel un mirage étrange perdu dans les brumes.

Cette visite, c'est faire escale dans un village devenu ville au fil des siècles : 1187 habitants en 1793, plus de 10 000 aujourd’hui !

Il faut dire que la position géographique est “astucieuse” : Entre Aix-en-Provence et Aubagne voire Toulon, la cité médiévale dîne à la table de la Provence bucolique, et permet les haltes, de tout temps, entre deux périples religieux ou marchands.

Fuveau surveille les reliefs vers le Nord et rêve d’écumes et d’oursins vers le Sud.

Elle-même est entourée d’une belle nappe de serpolet, pins et thym qui s'étire au loin jusqu'aux collines parfumées. Le décor est planté. Place aux “on ouvre les guillemets” et aux “jadis”, “il fut un temps”...

Anecdotes anciennes et profondément actuelles

Dans les mailles du filet de la visite guidée, vous allez pouvoir débusquer mille anecdotes malicieuses grâce à Arthur et Mylène.

Car à Fuveau, les petites histoires du quotidien éclaboussent la flânerie, comme un petit remontant frais et revigorant.

Au fil de la visite, vous vous laisserez conter la romanesque aventure de Juliette et Louis au détour d'un balcon, vestige d'une ancienne boulangerie.

Mètre après mètre, vous prendrez doucement de l'altitude pour ouvrir de bien belles pages d'imaginaire et de patrimoine mémoriel.

En prenant de la hauteur, sans tout vous révéler, les pauses merveilleuses s'enchaîneront comme un spectacle vivant : vers les remparts centenaires, et un belvédère qui fera exploser de bonheur votre jauge de bien-être pour des mois entiers.

Côté ambiance, préparez-vous aux... senteurs des herbes du Midi, le mistral désaltérant l'été et vif l'hiver, et l'âme de Fernandel qui surgit d'un passage secret. De quoi vous régaler les yeux et les sens. L’espace d’un instant, le Boulanger de Valorgue, film dans lequel a tourné l’acteur, reviendra à l’esprit des passionnés du septième art d’antan.

L’antan, vous vous en souvenez ? L’époque où l’air était déconfiné, la joie démasquée ? Les guinguettes sous les platanes ? La vie douce ? Les gestes tout sauf barrières ?

32 lignes sans parler de la crise sanitaire, un record n’est ce pas ? Si je vous en parle, c’est qu’un élément de la visite, vous permettra de comprendre comment Fuveau, dans le passé, a résisté à un des plus grands fléaux du XVIII° siècle...

La petite Chapelle Saint Roch notamment, vous rappellera l’espace d’un instant, la peste de 1720. Vous n’étiez pas né (je suppose) mais je suis sûr que vous allez vous reconnaître dans ce Fuveau d’autrefois, qui a, figurez-vous, eu une réaction incroyable face à l’épidémie de l’époque. Une réaction valeureuse, courageuse, quasiment mystique !

A découvrir pendant la visite...

Félins, co-seigneuries et chemins de traverse

Ce que je suis en train de vous livrer là, ne représente qu’une infime partie de ce qui vous attend, laissez-moi vous prévenir de quelque chose avant d’aller plus loin : les chats ici sont partout.

Fugaces, imprévisibles, joyeux, imperturbables, courseurs d’étoiles à la nuit tombée, athlètes sur lampadaires, marathoniens de la sieste à la provençale. Ils font partie de la visite sans vous embêter un seul instant !

Mieux encore, vous pourrez même par chance, croiser une statue à leur effigie dans un parc secret à l’abri des regards. Un square a-chat-landé à souhaits.

On se faufile, d’un pas de velours, sans encombre, dans les multiples ruelles aux couleurs fascinantes, les talus et les coutrons, ces passages couverts typiques du patrimoine fuvelain. . De la Porte de Bassac à la Rue Nationale (aussi grande qu’un trou de souris) vous prendrez la pleine mesure du verbe flâner.

Car je vous ai parlé de malice, mais il y a aussi une certaine fantaisie, une originalité. L’imposante église Saint-Michel, en haut du village, aux allures de basilique, est un bon exemple de singularité. Inspiration du baroque italien, elle vous impressionnera par sa grandiloquente façade, sous l'oeil saisissant de la statue Verminck.

Elle recèle de petits récits époustouflants que vous découvrirez avec les yeux écarquillés.

Piton médiéval, Fuveau a une autre particularité : les co-seigneuries ! Au détour des venelles, chaque détail vous sera livré avec une précision infinie. Où se cache la maison d’un des seigneurs ? Comment la reconnaître ?

Vous l’aurez compris, Fuveau, c’est de la malice au pays des merveilles, des énigmes qui sentent le romarin, et des petites histoires, semées comme des graines de tournesol, au gré d’une visite guidée inoubliable.

Sous un puits de soleil, délaissez-vous à travers les lacis, qui seront loin de vous lasser.

SECRETS D'ICI : Visites guidées de Fuveau en 2021 : site web

PROfessionnels du tourisme, du terroir, de l'artisanat en provence, vous souhaitez promouvoir vos structures sur IL COURT MIRABEAU ?

Votre média digital 100% ode à l'optimisme en Provence est également ouvert aux annonceurs, soigneusement triées sur le volet.

Mentions légales  – Il Court Mirabeau © L’alpin Malin 2021 – Article Sponsorisé pour Secrets d’Ici

 

X