Les secrets de la rue Aude à Aix

Les secrets de la Rue Aude à Aix en Provence( Nouvel épisode de Jean-Yves le Prof )Saison 5, épisode 3 La rue Aude est bien connue à Aix. Elle est tuée dans le centre ancien, partant de la rue Espariat (à l’angle de la place Albertas) vers la rue maréchal-Foch, en direction de la place Richelme, pas très loin de la mairie donc. Elle s’appelait avant rue de l’Official, et est devenue rue Aude en 1870.

La famille Aude est célèbre à Aix, et plusieurs d’entre eux mériteraient un nom de rue ; mais c’est Antoine François Aude, maire d’Aix, qui aura l’honneur d’avoir une rue à son nom et pas n’importe laquelle, puisque sa maison se situait à l’extrémité de cette rue !

Et cela avec une rapidité exceptionnelle, puisque le changement de nom se fera à peine un mois après sa mort, la décision du conseil municipal ayant été très rapide ! Son père, Antoine-Laurent-Michel Aude, (1743-1815) avait été avocat au Parlement de Provence, avant la Révolution, officier municipal ensuite et professeur de droit romain à la Faculté de droit. J’ai raconté pour Il court Mirabeau, dans la saison 4, un épisode haut en couleur de la vie étudiante aixoise le concernant.

Un jour, au début du 19° siècle, le professeur Aude a vu les étudiants s’installer dans l’amphi accompagnés d’un âne. Mais les professeurs avaient de la répartie et il dit aux étudiants « On ne pourra pas dire, comme dans l’Evangile de Saint-Jean, in propria venit et sui non receperunt eum, (Il est venu chez les siens et les siens ne l’ont pas reçu), mais bien : il vint parmi les siens et ils l’admirent au milieu d’eux ». Les étudiants avaient trouvé leur maître et ne purent qu’applaudir ; à l’époque nul besoin de traduire, puisqu’une partie des épreuves se déroulait en latin. Le fils d’Antoine François Aude, et donc le petit-fils du professeur de droit romain, Philippe Félix Sextius Aude (1836-1912) était un médecin, également bien connu à Aix, qui avait été élu en 1897 membre titulaire de l’Académie d’Aix.

Quant au fils de Philippe, Edouard Aude, docteur en droit de la faculté d’Aix, conservateur de la bibliothèque Méjanes, amoureux d’Aix au point de donner un cours libre à la Faculté des lettres sur notre ville, il sera aussi membre de l’Académie d’Aix et même Président de 1921 à 1923 ! Toujours est-il qu’en 1870, c’est en l’honneur d’Antoine François Aude que la rue de l’Official est devenue la rue Aude.

Il était né à Aix le17 janvier 1799 (28 nivôse An VIII) et il y mourra le 19 mars 1870.Il a fait ses études à la Faculté de droit d’Aix, en compagnie notamment de Thiers (dont nous avons parlé dans l’épisode 1) et de Mignet. Ce juriste est surtout connu pour son action comme conseiller municipal d’Aix, puis maire de la ville et conseiller général. Il était notamment conseiller municipal (le maire étant Joseph Chambaud) au moment de l’épidémie de choléra en 1835 ; la situation était très grave, le choléra faisant à Aix plus de 300 morts sur une population de 22 000 habitants ; de nombreux élus se dérobèrent, mais lui est resté à son poste, avec beaucoup de courage, au service de la population. Il a reçu à cette occasion la Légion d’Honneur et sera élu maire d’Aix le 29 juillet 1835 : il le restera jusqu’au 10 mars 1848, démissionnant lors des événements qui secouèrent le toute jeune seconde République. Son successeur sera Jassuda Bedaride, autre nom bien connu à Aix, dont nous parlerons dans un autre épisode.

Son mandat fut l’occasion de nombreuses réalisations et innovations. Sur le plan universitaire, c’est le cas de la création de la Faculté des lettres (1846), de l’école des Arts-et-métiers (1843), des écoles normales d’instituteurs (1837). Les universitaires juristes seront aussi sensibles au fait qu’il a proposé de réaliser un monument à Portalis et Siméon, deux grands juristes Aixois (dont les statues se trouvent de part et d’autre des marches du Palais de Justice et y ont été installées en 1844). L’épisode du choléra l’amènera également à souhaiter une alimentation fiable en eau potable pour Aix : c’est ce qui conduira, comme nous l’avons vu dans l’épisode 2, à la construction du barrage et du canal Zola, projet confié par Aude à François Zola, le père d’Emile Zola. C’est aussi sous le mandat d’Aude qu’ont eu lieu les premières études pour le canal du Verdon.

Son action comme bâtisseur, mais aussi sur le plan économique et social, sera considérable. On peut citer la création des premières crèches aixoises (en lien avec le peintre Granet), la création de salles d’asile, le passage à l’éclairage au gaz en ville (1841), un cabinet d’histoire naturelle (le futur muséum), le marché aux bestiaux de la ville, etc. Si Aix n’a pas voulu à l’époque (1836) que le chemin de fer traverses son territoire, nous mettant en dehors du fameux PLM (la ligne Paris-Lyon-Marseille), en tous cas jusqu’à la création de la gare tgv de l’Arbois, du moins Aude a favorisé la création d’une ligne de chemin de fer de Rognac à Aix (qui ne sera ouverte qu’en 1856), les Aixois ne voulant pas finalement aller à Marseille pour prendre le train pour Lyon : cela permettait à l’époque, via l’étang de Berre, de se raccorder à la ligne nationale, sans faire le détour par Marseille. (La ligne Aix-Marseille ne sera construite que plus tard en 1877). Au total, un homme courageux, un grand maire et surtout quelqu’un d’attaché et dévoué totalement à Aix, puisqu’il ira jusqu’à refuser de devenir préfet, pour continuer de se consacrer à Aix. Cela méritait bien une rue !

Post a Comment

X